Mes Accouchements

J’ai eu le bonheur de connaître trois fois le moment de l’accouchement, trois accouchement différents .

Après la douleur de l’accouchement de ma fausse couche. Je peux me dire que les trois fût un bonheur, même si l’accouchement n’ai pas un agréable moment.

En tout cas, je suis étonné de voir ce que notre corps peu faire et subir . Qui aurait cru que notre corps pouvait être aussi souple et élastique pour pouvoir accueillir des enfants.

Alors, je vais vous les partagez. Mon premier accouchement n’a pas été très douloureux mais extrêmement long oui 22 heures de travail pour voir ce petit bout de nez pointé le jour.

J’ai commencé a perdre les eaux à la maison, ne sachant pas quoi faire au vu de ma première expérience de devenir maman, une grossesse presque à terme vu que bébé est arrivé seulement une semaine avant terme.

Nous décidions de partir à la maternité, après l’examen de contrôle le travail était vraiment léger mais au vu de la perte des eaux, la maternité décide de me garder.

Le travail est long, monsieur décide de rentrer un peu car il y a une chienne à la maison et il faut aussi s’en occupé. Il me rejoint à nouveau à la maternité mais le travail est toujours aussi long.

Les sages femmes ( en plus une petite nouvelle du service en étude qui prenez son premier jour de service pour devenir sage femme, elle a été agréable et à même voulu rester avec moi jusqu’à ce que mon fils né ) ont décidés de m’accélérer le travail en me donnant quelques choses mais pas grand chose se passe.

Mon papa m’appelle pour savoir si son premier petit fils était enfin né et je lui dit que non, je sais pas ce qui c’est passé à se moment là mais obligé de lâcher le téléphone, je suis prise de douleurs très fortes et très régulière. Le vrai travaille avait vraiment commencé après ce fameux coup de fils du futur papy. On m’installe direct en salle d’accouchement péridurale poser car douleur très intense, nous patientons en laissant bébé descendre à son rythme. Et voilà après ses 22 heures de travail, de fatigue, un magnifique garçon nous a rejoint notre vie de couple passe à notre nouvelle vie de parents, je profite d’être 5 jours à la maternité pour reprendre des forces car bien sur j’ai connu le mot épisiotomie, comme à chaque accouchement d’ailleurs, mais celle ci fût vraiment douloureuse j’en ai souffert à plus pouvoir m’asseoir poche de glace surveillance en soins mais cela ne s’apaise qu’au bout de trois jours. Donc après tout ça le cinquième jour arrive et c’est l’heure de sortie mais elle ne sera pas de repos car la famille arrive pour découvrir ce petit bonhomme.

16 mois plus tard, un nouvel accouchement a été là aussi différent aussi le jour du terme visite à la maternité mais rien, le lendemain prise de contraction et perte des eaux je crois que l’auscultation du jour d’avant à fait son travail.Après quelques heures de travail moins important que le premier , voilà un deuxième petit garçon nous rejoint, nous passons de trois à quatre.

Trois ans plus tard un nouveau bonheur nous rejoint une petite fille, un accouchement rapide à peine trois heures ce coup les premiers signes ont été les contractions bien fortes. J’ai vraiment attendu le dernier moment pour partir à la maternité car nous étions à 5 minutes en voiture de la clinique. Un accouchement bien rigolo (dans le sens du therme) car la salle d’accouchement c’est retrouvé en piscine.

Mais ses deux accouchements ont vraiment été deux réels accouchements car ils se sont fait sans péridurale vraiment au naturel, le seul hic de se dernier accouchement c’est que j’ai un peu crié avec le gynécologue car bien sur à nouveau une belle épisiotomie est venue me rejoindre mais monsieur le gynécologue a oublié que je n’avais pas de péridurale était près à me recoudre, moi je lui dit » je vous rappel que je n’ai pas de péridurale » il me sort à oui bon bas on va anesthésier tout sa.Je n’ai pas ressenti trop mais cela me faisais bizarre lorsque le fil passait.

En tout cas malgré tout ses petits désagréments se fut de beaux accouchements et la seule chose que je dirais n’écoutez pas les autres vivaient vos propres accouchements comme votre corps vous guide.

Notre transformation féminine

Et vous racontez – moi vos accouchements ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s